Category: Culture champenoise (page 1 of 2)

Champagne et Slam : une oeuvre musicale inédite pour célébrer les artisans vignerons

A savourer et à partager à volonté, comme le Champagne !

Le Syndicat Général des Vignerons de Champagne présente cette composition musicale originale, un projet créatif et artistique mettant en lumière tout le savoir-faire et la passion de la vigne, le slam de deux étoiles montantes de la musique : Sofiane Pamart et Raphaël de Terrenoire. Véritable ôde à la gloire des hommes et femmes qui créent, dans un moment d’effervescence, ce breuvage magique qu’est le champagne, Raphaël Herreiras, chanteur du duo Terrenoire prête sa voix aux Vignerons de Champagne et slame ainsi cet amour à la terre et à la vigne. Sur une composition du pianiste virtuose Sofiane Pamart, on y montre ici toute la vérité, l’amour et le savoir-faire dont découle ce produit si unique.

Saint Vincent 2020

Le 22 janvier,  les vignerons ont célébré leur saint patron. J’avais eu l’honneur d’être gardienne du bâton de la confrérie de Bouzy pour l’année passée. Mercredi 22 janvier, jour de la Saint Vincent, j’ai transmis ce bâton à mon successeur, après avoir défilé avec l’ensemble des confréries sur l’avenue de Champagne à Epernay, puis défilé à Bouzy, avec de nombreux enfants du village en costume traditionnel !

Saint Vincent clair et beau remplit caves et tonneaux  : si le dicton dit vrai, 2020 devrait être une belle année !

saint vincent champagne

Samedi 18 janvier, départ du défilé de l’archiconfrérie de Saint Vincent à Epernay

saint vincent champagne

Défilé sur l’avenue de Champagne

saint vincent bouzy

Défilé du 22 janvier dans Bouzy

Pour cette année, je suis gardienne de la bannière et c’est Stéphane qui sera la gardien du bâton.

La petite liste futile

La petite liste futile

Des 5 raisons inutiles

(De boire du Champagne, cela va de soi)

 

  1. Parce que j’arrive plus facilement à repérer Cassiopée dans la danse des bulles que dans le ciel étoilé
  2. Parce que je n’aurai sans doute jamais l’occasion d’arroser ma victoire à un marathon
  3. Parce que les applis des téléphones peuvent tinter comme elles veulent, jamais elles n’égaleront le bruit du bouchon qui s’échappe et du soupir qui s’en suit
  4. Parce qu’il n’y pas de soleil plus proche à trouver qu’au cœur d’une flûte aux bulles dorées
  5. Parce ce que comment savoir si je travaille bien sinon ?

 

Et vous ???

Bullez-bien !

chamapgne rosé jean plener fils

Saint Vincent 2017

Saint Vincent est notre Saint Patron, et sa célébration (le 22 janvier) tombait cette année un dimanche, journée sans école. A Bouzy, le thème choisi était donc celui de « la transmission » et la journée a été une vraie réussite pour les enfants (et les parents).

saint vincent champagne

Les enfants étaient habillés en vignerons et vigneronnes pour le défilé

saint vincent bouzy

Le temps était froid mais beau. Le dicton se réalisera-t-il ? « Saint Vincent clair et beau remplit caves et tonneaux ». On veut y croire !

saint vincent champagne

Au programme de la journée : défilé, messe, transmission du baton de Saint Vincent et vin d’honneur.

saint vincent champagne

Après tout ça, il fallait bien un « petit » banquet pour se remettre.

Janvier en images

champagne bouzy plener

Une semaine de gel, pour faire du bien à nos sols !

saint vincent bouzy

Célébration de la Saint Vincent, notre Saint Patron, le 22 janvier.

vignes bouzy

Ce n’est pas grâce à celle-ci s’il fait beau dimanche (mais on ne lui en veut pas).

Bob et moi

Il y a eu Marylin et John (glamour, pouvoir et paillettes) ; il y a Bob et moi (mécanique, huile et cambouis). Bob, c’est  notre tracteur enjambeur 3 rangs, hydraulique. Bob est grand, Bob est fort, Bob est impressionnant. Bob a une console électronique, des prises de forces hydraulique, des chevaux sous le capot. Bob et moi, on doit vivre ensemble maintenant. Il a fallu se séduire. Le plus dur pour moi, c’est d’équiper Bob, de lui monter ses outils (lourds), de lui nettoyer ses filtres (sales). Le plus dur pour Bob, c’est de rester zen quand je le rudoie, débutante que je suis.

J’ai confiance en Bob. Il me secoue dans les chemins mais jamais il ne se cabre. Bien sûr, il y a encore des manœuvres hasardeuses, des vignes à adrénaline. Parfois même, il y a un peu de casses dans les installations. Mais c’est normal me dit mon chaperon (d’ailleurs, ça lui arrive encore à lui aussi).

Bob et moi, on n’a rien à envier à Marylin et John. A deux petites différences prêt : je ne suis pas blonde. Et Bob a un joystick.

 

 

champagne plener

Marylin, John, et du Champagne bien sur !

champagne plener

Bob en action rognage aux Monts des Tours. Rogner, c’est comme faire un carré bien égalisé chez le coiffeur.

 

*****

Bob and me

There had been Marylin and John (love, power and strass). There is Bob and me (mechanics, grease and oil). Bob is our 3-row high-clearance hydraulic tractor. Bob is big, Bob is strong, Bob is awesome. Bob has an electronic console, hydraulic power take-off and horsepowers in the engine. Bob and I, we have to live together now.

We had to get to know each other. The hardest thing for me is to equip Bob, setting its (heavy) tools, cleaning its (dirty) filters. The hardest thing for Bob is to keep calm when I, beginner driver, mistreat it.

I trust Bob. It shakes me in the paths but it never rears. Of course, there are still awkward maneuvers, stressing vineyards . Sometimes, I hit and break some plant installations. But that’s normal said my chaperone (incidentally, it still happens to him too).

Bob and I, we have nothing to envy to Marylin and John. I notice two small differences though : I’m not blond, and Bob has a joystick.

On va faire les plous

Vendredi, on va faire les plous.

Les quoi ???

Les plous !

En dialecte champenois (tellement pointu, qu’on pourrait même parler de dialecte « plenerien »), un « plou » est une touffe d’herbe. Après avoir passé les demi-cœurs et décollé assez d’herbe pour refaire la pelouse du Stade de Reims, il était nécessaire de renouveler l’opération. On a passé les disques aujourd’hui, mais il reste des plous : il reste des touffes d’herbe collées contre les pieds de vigne.

Donc vendredi, on prend nos raclettes, nos petits bras, et on y va, on s’attaque aux plous !

PS : bienvenue sur notre nouveau site !

PPS : c’est pour qui les ampoules aux mains vendredi soir ?

 

vignes plener bouzy

Un beau spécimen de plou

 

*****

Let’s do the « plou »

Let’s do the what ???

The « plou » ! In local dialect (so local that only a pair of winegrowers from Bouzy might have heard this word once) a « plou » is a kind of tuft of grass stuck against a vine stock. A few days ago, we passed the plough and pulled out enough grass to make a brand new lawn for Reims soccer stadium. It was necessary to plough again, and so did we yesterday. But there are some « plous » left here and there.

So on friday, we’ll take our scrapers, warm up our arms, and attack the « plous » !

PS: welcome on our new website !

PSS : and guess who will have big blisters on the hands on friday evening ?

ça dégaille

Dégailler  : verbe intransitif du  1er groupe. Se dit de la neige qui fond en se mèlant à de la boue. Expression : ça dégaille.

Autrement dit, on a 10 kilo de boue sous chaque pied, à soulever à chaque pas. Du pur bonheur. Parce que non seulement il faut soulever la boue, mais après il faut la nettoyer.

 

Older posts