Champagne et Slam : une oeuvre musicale inédite pour célébrer les artisans vignerons

A savourer et à partager à volonté, comme le Champagne !

Le Syndicat Général des Vignerons de Champagne présente cette composition musicale originale, un projet créatif et artistique mettant en lumière tout le savoir-faire et la passion de la vigne, le slam de deux étoiles montantes de la musique : Sofiane Pamart et Raphaël de Terrenoire. Véritable ôde à la gloire des hommes et femmes qui créent, dans un moment d’effervescence, ce breuvage magique qu’est le champagne, Raphaël Herreiras, chanteur du duo Terrenoire prête sa voix aux Vignerons de Champagne et slame ainsi cet amour à la terre et à la vigne. Sur une composition du pianiste virtuose Sofiane Pamart, on y montre ici toute la vérité, l’amour et le savoir-faire dont découle ce produit si unique.

Il y aura des bulles à Noël (pour la neige, je ne sais pas)

Oui, il y aura des bulles à Noël ! En dépit des restrictions de déplacement en vigueur, il est tout à fait possible de commander du Champagne Jean Plener pour les fêtes de fin d’année. Non seulement c’est possible, mais c’est même hautement recommandé : déjà que le contexte n’est pas folichon, mais si en plus on se prive de Champagne …. Alors si ce n’est pas déjà fait, passez vos commandes et voyez comment les récupérer :

  1. Vous êtes client d’un groupage ou vous êtes « groupeur » : on fonctionne comme d’habitude. La commande est expédiée chez le groupeur par transporteur, puis chaque client du groupage peut aller chercher sa commande chez le groupeur. Sur l’attestation de déplacement, il suffit de cocher « achat ». Pour plus de prudence, vous pouvez envisager de vous retrouver sur le parking d’une grande surface par exemple. Et je peux également vous fournir un document attestant qu’il s’agit d’un groupage de commande organisé par Mr X et dont bénéficie Mr Y. Il suffit de me le demander !
  2. Vous avez l’habitude de vous faire livrer par transporteur : pas de souci, les transporteurs tournent comme d’habitude, on ne change rien à vos habitudes !
  3. Vous avez l’habitude vous faire livrer directement par mes parents ou moi-même : dans ce cas, nous avons déjà certainement convenu d’une date de livraison et si ce n’est pas le cas, ça ne saurait tarder. Sinon : contactez-moi !
  4. Vous avez l’habitude de venir chercher votre Champagne à Bouzy : c’est possible aussi, il suffit de me contacter pour prendre rendez-vous et de cocher la case « achats » de votre attestation.
  5. Vous n’avez aucune habitude ? Vous n’êtes pas client ?! Appelez-moi au 03.26.57.00.21, nous ferons connaissance et je vous explique tout sur mes Champagnes et le mode de commande. A bientôt !

 

Maud Plener

Médailles de Bronze au Decanter World Wine Awards 2020

La Cuvée Réservée Grand Cru et le Champagne Rosé Grand Cru ont tous deux obtenu une médaille de Bronze aux prestigieux Decanter World Wine Awards 2020 !

Les 116 experts-dégustateurs (dont 37 Masters of Wine) du Decanter Wolrd Wine Awards ont dégusté 16 518 vins provenant de 56 pays. Leur verdict a été publié fin septembre et les deux cuvées présentées par le Champagne Plener ont toutes deux été médaillées !

La Cuvée Réservée Grand Cru « version raffinée » a obtenu la note de 89/100 et une médaille de Bronze. Les dégustateurs ont apprécié ses « arômes de brioche et de miel. Des fruits rouges chauds, de la marmelade de citron vert et des éléments floraux éclatent en bouche. »

Le Champagne Rosé Grand Cru « version gourmande » a lui aussi obtenu une médaille de Bronze avec la note de 87/100, pour son « nez de guimauve et de fraise. Vif et juteux, doux et tendre en bouche. Un vrai plaisir. »

Pour fêter ces médailles et apprécier les arômes de nos Champagnes, contactez-nous !

 

Flashback Vendanges 2019

Alors que le nettoyage et le rangement de la vendange 2020 battent leur plein, il y a un an de cela, on préparait la vendange 2019 et on s’apprêtait à accueillir notre équipe de cueilleurs.

Un petit nouveau était parmi eux : Boris Patzek, photographe de son état.  Boris a posé son oeil d’expert en image mais novice en vendanges sur la cueillette 2019 et il nous a concocté un très joli film, retraçant les quelques jours de vendanges des 1ers coups de sécateurs au traditionnel cochelet. Merci Boris et merci mon équipe ♥

Enjoy !

 

Crédit : https://www.boris-patzek.com/

Comment faire rentrer un rond dans un carré

Je me souviens de cette scène clé du film Apollo 13, dans laquelle les ingénieurs de Houston doivent impérativement trouver un moyen de faire rentrer un rond dans un carré (ou l’inverse, j’ai oublié). C’est pile mon dilemme en ce moment : comment faire rentrer une journée de vigneronne dans une journée de parent qui fait l’école à la maison, le tout devant tenir en 24 h ? Les ingénieurs de Houston ont trouvé la solution en quelques heures, je la cherche encore au bout de 10 jours ! Pourtant le carré est au programme de géométrie en CE1 (mon fils), et le cercle au programme de géométrie de CM1 (ma fille), ça devrait m’aider.

Et si la solution était dans un cross-over entre Apollo 13, Wonderwoman et Un jour sans fin ?

 

Côté vignes, la pluie ayant enfin cessé, il y a du pain sur la planche : il faut finir de tailler et de lier car la pousse s’active,  et commencer le travail du sol, car l’herbe prend ses aises. Il faut préparer la plantation de la parcelle des Grands Cercets et préparer les installations des vignes plantées l’année dernière (Loge et Petits Cercets). Certaines opérations ont dû être annulées car impossible à réaliser en respectant les consignes sanitaires. La champagnisation et la mise en bouteille sont reportées à des dates ultérieures (quand les journées feront 36 heures, ce sera plus facile).

Chardonnay de la Pierre Aigue, aujourd’hui mardi 24 mars : une parcelle plutôt hâtive, taillée et liée !

A la parcelle du Mont Rouge, essais et réglages de différents montages pour le travail du sol. Pourquoi le Mont Rouge est-il toujours le cobaye des essais ? Parce qu’il est tout près du hangar !

Côté confinement, comment dire …. on mesure notre chance énorme de ne pas être enfermés. Et d’avoir une cave bien remplie ! Sachez que les livraisons de Champagne sont toujours possibles, même si les délais sont un peu plus longs. Les apéros virtuels ont le vent en poupe, n’hésitez pas à les égayer avec des bulles bien réelles ! Contactez-nous pour en savoir plus (03.26.57.00.21).

Et surtout, prenez soin de vous !

Saint Vincent 2020

Le 22 janvier,  les vignerons ont célébré leur saint patron. J’avais eu l’honneur d’être gardienne du bâton de la confrérie de Bouzy pour l’année passée. Mercredi 22 janvier, jour de la Saint Vincent, j’ai transmis ce bâton à mon successeur, après avoir défilé avec l’ensemble des confréries sur l’avenue de Champagne à Epernay, puis défilé à Bouzy, avec de nombreux enfants du village en costume traditionnel !

Saint Vincent clair et beau remplit caves et tonneaux  : si le dicton dit vrai, 2020 devrait être une belle année !

saint vincent champagne

Samedi 18 janvier, départ du défilé de l’archiconfrérie de Saint Vincent à Epernay

saint vincent champagne

Défilé sur l’avenue de Champagne

saint vincent bouzy

Défilé du 22 janvier dans Bouzy

Pour cette année, je suis gardienne de la bannière et c’est Stéphane qui sera la gardien du bâton.

La petite liste futile

La petite liste futile

Des 5 raisons inutiles

(De boire du Champagne, cela va de soi)

 

  1. Parce que j’arrive plus facilement à repérer Cassiopée dans la danse des bulles que dans le ciel étoilé
  2. Parce que je n’aurai sans doute jamais l’occasion d’arroser ma victoire à un marathon
  3. Parce que les applis des téléphones peuvent tinter comme elles veulent, jamais elles n’égaleront le bruit du bouchon qui s’échappe et du soupir qui s’en suit
  4. Parce qu’il n’y pas de soleil plus proche à trouver qu’au cœur d’une flûte aux bulles dorées
  5. Parce ce que comment savoir si je travaille bien sinon ?

 

Et vous ???

Bullez-bien !

chamapgne rosé jean plener fils

Champagne pour les indispensables femmes de l’ombre de la Champagne !

Quoi ?! Pas un mot sur ce site depuis le 24 octobre 2018 ? J’allais me lancer dans une tirade sur le manque de temps (la nature et cette société qui nous font courir si vite), sur le manque d’inspiration (les réseaux sociaux qui exigent une instantanéité pas très fertile). Et puis en fait, ce n’aurait été que de fausses excuses. Le temps ça se prend, l’inspiration ça se cherche.

J’ai pris du temps et j’ai trouvé de quoi m’inspirer : la journée de la femme ! Ceux qui me connaissent ne s’en étonneront pas. Cela aurait aussi très bien pu être les magasins qui laissent les portes grandes ouvertes par grand froid (ou canicule).

Donc, aujourd’hui, c’est la journée de la femme. On va entendre parler partout de ces femmes courageuses et inspirantes. Dans mon secteur, on va être inondée de portraits de femmes vigneronnes, chefs de cave, œnologues, chefs d’exploitation et égéries. C’est très bien. Pour faire partie de ces femmes, je mesure ma chance : c’est un milieu masculin certes, mais moins machiste que d’autres (coucou les gens du secteur de la publicité, des médias ou du BTP). Ma position de chef d’exploitation me permet d’organiser mes journées. Elles sont très chargées, mais j’ai la liberté de les organiser à peu près comme je veux, c’est un luxe.

Alors je voudrais parler de toutes ces femmes dont on ne lira sans doute aucun portrait aujourd’hui. Elles sont très nombreuses dans la filière viticole, et elles l’ont toujours été, à faire tourner les boutiques : ce sont les indispensables ouvrières viticoles et conjointes d’exploitant. Elles sont dans l’ombre. Et elles font le taf. Tout le temps, quelle que soit la météo, la fatigue et leurs impératifs familiaux. Il arrive même que ces femmes connaissent mieux l’emplacement des vignes que leur employeur !

Chez Plener, il y en a deux : Lydie, et ma mère.

Lydie est salariée dans notre exploitation depuis 1995, soit 24 ans ! Comme toutes les mamans, elle a enchainé les journées de travail avec l’organisation d’une maison qui compte 3 enfants. Quand la journée de travail consiste à tailler dans le froid et la pluie pendant 8 heures, ça mérite le respect. Au Champagne Plener, Lydie fait la plupart des travaux de la vigne (tailler, lier, ébourgeonner, palisser), elle gère habillage des bouteilles, participe aux tirages et dégorgements. Aux vendanges, elle est en cuisine et à l’entretien des locaux. Elle est indispensable. La vie ne l’a pas épargnée, loin de là, et je m’incline devant son courage et sa dignité. Aujourd’hui Lydie est aux vignes en tenue de pluie, et ce week-end elle sera coquette pour s’occuper de ses petits-enfants. Chapeau !
Ma mère a toujours eu un emploi à elle, ce qui est plutôt rare ; en plus de sa fonction de conjointe d’exploitant et de maman de 3 enfants. Je dis bien « fonction », car c’en est une : être conjointe d’exploitant, c’est s’assurer que les clients sont bien reçus, c’est préparer les casse-croûtes les jours de gros travaux, c’est faire tourner la cuisine pendant les vendanges. C’est boucher les trous au dernier moment quand quelqu’un fait défection dans l’équipe ou quand la météo pousse à l’urgence. Tout en gérant la maisonnée. Un boulot de l’ombre, un boulot ingrat, mais un boulot indispensable. Elles sont nombreuses encore aujourd’hui, mais on ne parlera sans doute pas d’elles, en préférant faire le portrait des cheffes d’exploitation qui attirent plus la lumière.

A toutes ces femmes qui font le Champagne sans que ça se voit : merci, bravo, et belle journée de la femme !

J’en viens à bout de mon laïus dont vous voyez venir la conclusion gros comme un camion : comment bien célébrer la journée de la femme ? En offrant aux femmes de votre vie une bouteille de Champagne, élaborée par une femme : vous aurez tout compris !

PS : merci à Dimitri, l’homme de l’équipe, pour la photo dans les vignes ! Et un merci très très particulier à mon chéri. Il mérite à lui tout seul la création d’une journée internationale des conjoints d’exploitantes 😉

PPS : je n’attendrai pas aussi longtemps avant mon prochain texte. Et si vous trouvez ça trop long, en délai comme en temps de lecture, n’oubliez pas instagram !

bouzy vignes journée de la femme

Lydie et moi, aujourd’hui sur la parcelle « Les Monts des Tours », avec un bel arc en ciel . Notez que je taille au sécateur électrique et que Lydie taille au sécateur à main …

journée de la femme champagne

Maman et moi, avec une flute de Veuve Cliquot Rosé 1989

« Older posts