Category: Vinification (page 1 of 3)

Où je parle de John Lennon, de minitel et d’un gros engin. Et surtout d’hommage.

1971 : John Lennon sort Imagine, la Grande Bretagne rejoint le marché commun, Eddy Merckx gagne son 3ème Tour de France. Mon grand-père Jean a 53 ans et plante « La Loge » en pinot noir. Mon père a 20 ans (et pas encore sa moustache).

1972 : les Nations Unies organisent leur 1ère conférence sur l’environnement, Michel Polnareff chante « On ira tous au paradis » et Stanley Kubrick sort Orange Mécanique. Mon grand-père plante « Les petits cercets ».

La Loge et les petits Cercets ont connu les années 70 et les fusées Apollo, puis les années 80 et le lancement du Minitel ; les années 90 et les balbutiements d’internet, les années 2000 et le développement du téléphone portable. Elles ont connu mon père sans moustache et quand je suis née, elles avaient déjà 9 et 10 ans, l’âge de la belle vigueur pour une vigne. On pourrait croire qu’elles ont traversé les décennies impassiblement, que les remous du monde ne les ont pas atteintes.

Je ne crois pas. Elles ont vécu au fond de leur être le changement climatique, et tout ce que cela dit sur notre société. Au début des années 70, dans leur petite enfance, la date moyenne de début de vendanges en Champagne était fin septembre. Maintenant, à l’âge de leur retraite, c’est aux alentours du 10/11 septembre. Elles ont aussi connu les gadoues et le désherbage chimique en plein. En 2017, elles n’étaient plus désherbées chimiquement depuis plus de 10 ans. Courant octobre, j’ai fait venir un gros engin sur chenilles avec des griffes pour les arracher. Il le fallait : je pestais contre leurs installations vieillissantes, contre leur vigueur qui déclinait. Et puis ça fait partie de la vie d’une exploitation : il faut régulièrement rajeunir le parcellaire, arracher les vignes âgées pour les remplacer par des jeunes plantes.

Cet arrachage, c’est l’occasion de remettre les choses en perspective – en plus de se remémorer le minitel tout en sifflotant du John Lennon – : j’arrache deux vignes plantées par mon grand-père, deux vignes chargées d’histoire, deux vignes qui ont vécu plus que moi. En 2019, je replanterai la Loge et les petits Cercets. Et très vraisemblablement, je prendrai ma retraite avant elles. Je les ferai grandir, je les cultiverai année après année mais je ne les arracherai pas.

La Loge et les petits Cercets ne sont pas mortes. Leur sol, leur terroir, sont toujours là et vont continuer à s’exprimer, à travers mon travail et ce que la nature nous apportera. L’hommage est surtout pour le travail de mon père et de mon grand-père. Pour donner vie à l’héritage de leur travail,  j’ai vinifié séparément cette année les Petits Cercets. D’ici 3 à 4 ans au moins, la maturité de leurs Pinots Noirs se révèlera dans une cuvée dédiée. Quant à la Loge, ses grappes ont été triées à la main pour élaborer le Bouzy Rouge 2017, très prometteur !

arrachage vigne

L’évanescence de chaque bulle de Champagne contient des années de travail.

 

 

Photos du tirage 2017

Vendredi 21 avril au soir, j’ai poussé un grand ouf de soulagement. Déjà, parce que le tirage (mise en bouteille) s’est très bien passé. C’est le jour le plus important de l’année, toutes les bouteilles sont rentrées en cave sans problème. Ensuite, parce que le gel nous a presque épargné. Le Bas des Muits a souffert, mais au vu de ce qu’ont subi d’autres régions, ce n’est rien.

Voici un retour en photos sur cette journée de tirage, pour remercier toute l’équipe qui nous a aidé :

champagne plener

Aux bouteilles vides, merci à Lydie, Christophe et Dimitri

mise en bouteille champagne

A la machine, merci à Brice. Aux bouteilles pleines, merci à Alain et Daniel

bouzy champagne

A l’art délicat mais sportif de l’entreillage, merci aux deux Sylvain et à Cédric. Ici, au début du tirage, le caveau est presque vide.

tirage champagne

A la fin de la journée, le « grand caveau » est rempli, la prise de mousse va débuter. On ne touchera plus aux bouteilles avant au moins 3 à 4 ans !

maud plener

Quant à moi, j’ai poussé les chariots plein de bouteilles à la cave, dont j’ai monté et descendu des dizaines de fois les marches. Merci à maman pour les indispensables casse-croute et repas,  merci à papa pour les voyages de la cuve avec le tracteur et merci à mon matelas pour le sommeil récupérateur le soir 😉

Assemblage 2017

Chaque année, fin janvier ou début février, arrive le moment crucial et précieux de l’assemblage. Année après année, c’est un plaisir de déguster les vins clairs, d’imaginer la façon dont ils vont s’assembler, comment ils vont évoluer, ce que l’un va apporter à l’autre. C’est un art autant qu’un jeu délicieux de deviner quelle petite touche viendra apporter la couleur finale qu’on cherche pour obtenir l’accord parfait, notre assemblage.

Alors cette année comme toutes les autres, c’est avec joie et plaisir qu’on a fait notre assemblage 2017, avec les « petits » nouveaux de la récolte 2016 (très flatteurs les petits nouveaux) et les vins des vendanges 2015 et 2014. Le déroulé est le même : d’abord, on déguste attentivement toute notre gamme, puis on compose notre assemblage en version miniature et enfin on met le tout en musique en cuve. Puis nous passons cette assemblage « au froid », pour éviter la création de cristaux de tartre en bouteille, et nous filtrons. Notre tirage (mise en bouteille) est prévu pour le 21 avril.

Ce qui nous laisse le temps de finir de tailler et de lier, sous une météo pas sympa du tout aujourd’hui !

assemblahe champagne

1ère étape : déguster les vins clairs et réaliser l’assemblage en échantillon.

 

champagne bouzy

2ème étape : réaliser l’assemblage grandeur nature

 

cuve champagne

3ème étape : réaliser la stabilisation tartrique des vins. Sur le sol de la cuve, on voit bien les cristaux de tartre qui se sont formés. C’est joli mais ça coupe et c’est pas chouette dans une bouteille.

 

dégustation champagne

Dernière étape : s’assurer de la qualité du produit fini !

Médailles d’Or et de Bronze pour nos Champagnes

Nos Champagnes ont obtenu de belles récompenses aux dégustations auxquels nous les avons présentés cette année.

Chez Gilbert & Gaillard (« les experts du vin »), la Cuvée Réservée a obtenu une médaille d’or et la note de 89/100. Le Champagne Rosé a obtenu lui aussi une médaille d’or et la note de 90/100. Les commentaires de dégustation sont très bons (à voir ici pour la Cuvée Réservée et pour le Champagne Rosé).

Sur le plan international, au Decanter Wolrd Wine Awards, les deux ont obtenus une médaille de bronze et la note de 87/100.

*****

Gold and Bronze Medals for our Champagnes

Our Champagnes won good rewards at the tastings where they were proposed.

At Gilbert & Gaillard ( » The French Experts on Wine »), the Cuvée Réservée got a Gold Medal and scored 89/100. The Champagne Rosé also won a Gold Medal and scored 90/100. The tasting comments are very good (here for the Cuvée Réservée and there for the Champagne Rosé).

At international level, at the Decanter World Wine Awards, both Champagne Rosé and Cuvée Réservée won a Bronze Medal and scored 87/100.

champagne rosé 90+ gilbert et gaillard champagne rosé médaille bronze decanterchampagne bouzy medaille or

Le jour du tirage

Hier, vendredi 22 avril, c’était le jour du tirage. Sans doute la journée la plus importante de l’année pour nous.

Et – hormis une petite crevaison sur une roue de remorque – côté cave et bouteilles, tout s’est bien passé ! Le tirage 2016 est rentré, la magie du Champagne va opérer silencieusement sous nos pieds, dans la cave. Des milliards de bulles vont naître. Puis après ce tour de force, les bouteilles vont se reposer pendant quelques années.

champagne plener bouzy

Avant / Before

champagne grand cru bouzy

Pendant / During

champagne bouzy

Après / After

*****

The bottling day

Yesterday, April 22, was the bottling day. Truly the most important day of the year for us.

And – apart from a puncture on the trailer wheel – everything went well in the cellar and for the bottles ! Rhe 2016 bottling is done and the magic of Champagne is happening in silence in the cellar under our feet. Billions of bubbles are coming to life. And after that exploit, bottles will rest for a few years.

Les capsules roses ont bien grandi

Par un (beau?) jour d’avril 2010, comme tous les ans au mois d’avril, nous avons fait notre mise en bouteille. Quelques semaines plus tôt, en mars, ma fille Albane était venue au monde. Clin d’œil du hasard, ce tirage avait lieu avec des capsules roses, rose layette, rose fillette.

Il s’en passe des choses en cinq ans et demi.

Depuis mars 2010, mon bébé a bien grandi. Mon bébé a fait ses dents, puis ses nuits, a appris à dire « maman » et « papa », a appris à marcher, est devenue grande sœur, a découvert l’école, le vélo sans roulettes (et la Reine des Neiges aussi…).

Pendant tout ce temps, les bouteilles aux capsules roses sont restées couchées dans notre cave. Sous les pieds d’Albane jouant dans la cour, les bouteilles ont patiemment affiné leurs arômes.

Quand elle sera grande, Albane sera (pour l’instant) maîtresse ou vendangeuse. Il lui reste encore tant de choses à découvrir. Les bouteilles sont grandes maintenant. Cet été, on les a sorties de leur repos, on les a mises sur pupitre, on les a remuées. Et aujourd’hui, nous avons champagnisé les dernières bouteilles aux capsules roses. Ce sera la Cuvée Réservée des fêtes de fin d’année.

Pour la maman que je suis, cette Cuvée Réservée a une saveur particulière. Je suis émue de faire sortir de ma cave  ces dernières capsules roses. Je me dis que ma fille a bien grandi et que ces bouteilles ont bien mûri. J’entendrai dans chaque bulle qui éclate le bruit de son rire, et je poserai sur chaque bouteille le regard attendri d’une maman qui trouve que le temps passe trop vite.

Et puis j’apprendrai à voir mes enfants grandir (trop vite) et d’autres bouteilles rentreront, vieilliront et sortiront de la cave. Ainsi va la vie, mais sachez-le, cette Cuvée Réservée là a bien grandi !

Dernières capsules roses ! Les bouteilles vont ensuite être dosées puis bouchées et muselées (avec la capsule noire de la Cuvée Réservée).

Dernières capsules roses ! Les bouteilles vont ensuite être dosées puis bouchées et muselées (avec la capsule noire de la Cuvée Réservée).

 

 

5 ans et demi séparent ces deux photos. A droite, Albane avant de partir à l'école, intriguée par les machines de champagnisation.

5 ans et demi séparent ces deux photos. A droite, Albane avant de partir à l’école, intriguée par les machines de champagnisation.

 

*****

Pink crown caps have grown so much

On a (bright ?) day of April 2010, we did our bottling, as we usually do in April. A few weeks before, in March, my daughter Albane came to life. Happy coincidence, that year, we used pink crown caps for our bottling. Pink as a cute baby girl.

Many things can happen in five and a half years.

Since March 2010, my baby has grown a lot. My baby had teeth, slept a first night through, learnt to say « mum » and « dad », learnt to walk on her own, to ride her big bike (and also, to sing « Frozen » main theme very loud ….).

In the meanwhile, the bottles with the pink crown caps stayed laid down in our cellar. Under Albane’s feet playing in our backyard, the bottles patiently developed their aromas.

When she is grown up, Albane will be a teacher or a harvest picker (up to now). She has so many things to discover and learn. But the bottles are grown up now. This summer, we waked them up from their long rest, put them on the racks and riddled them. And today, we disgorged the last bottles with the pink crown caps. They will be the Cuvée Réservée for the end of the year.

As a mum, I think this Cuvée Réservée is special. I was moved to get these last pink caps out of my cellar. It makes me realize that my daughter has so grown, and the bottles so matured … To my ears, each bubble will sound like her laughter and to my eyes, each bottle will remind me that time flies !

I will learn to see my children grow (too quickly) and other bottles will come in, age and come out of the cellar, again and again, because this is life. But know it : the pink crown caps have grown a lot !

 

Mise en bouteille du Bouzy Rouge

Vendredi dernier (31 juillet), on a mis en bouteille le Bouzy Rouge.

Ce Bouzy-Rouge est un assemblage de 75 % de 2013 et de 25 % de 2014.

Monsieur Bouzy-Rouge 2013 a été un farceur. Pendant longtemps, il a caché ses qualités. Pour être honnête, pendant longtemps, je ne l’ai pas aimé, et je ne lui réservais pas un destin sympathique. Mais un jour de janvier 2015, j’ai bien cru que je m’étais trompée en prélevant les échantillons de dégustation : un vin aussi gourmand et généreux que celui que j’avais en bouche ne pouvait être cet imparfait 2013.

Et pourtant si. Monsieur 2013 avait mis ses beaux habits et était sorti de son abri. Quelle belle surprise ! Il offre un bouquet éclatant de cassis et de chocolat mentholé.

On a décidé de l’assembler avec un peu de la jeunesse du 2014 et après un petit vieillissement en fût, notre nouveau Bouzy Rouge était prêt à être mis en bouteille.

Il sera commercialisé à l’épuisement des stocks du Bouzy Rouge 2012, qui n’a pas à rougir de la qualité de son petit frère.

On va maintenant prendre quelques jours de vacances, très attendues. Et dès notre retour, mi-août, on commencera les prélèvements de raisin pour les vendanges.

bouzy rouge plener

Une cuve qui se vide

bouzy rouge plener

des bouteilles qui se remplissent,

coteau champenois

des bouchons, et c’est bon !

coteau champenois bouzy

On n’allait tout de même gâcher une bouteille toute neuve…

 

*****

Bouzy Rouge Bottling

Last Friday (July 31), we bottled the Bouzy Rouge.

This Bouzy Rouge is a blend of 75 % of 2013 and 25 % of 2014.

Mister Bouzy Rouge 2013 was a surprise. In the beginning, to be honest, I didn’t like him and had no dreamy plans for him. But one day of January this year, I really thought that I did someting wrong when taking the tasting samples. This wonderful wine I had in mouth could not be the deceiving 2013.

But it was. Mister 2013 had put his nicest suit on and had come out his shelter. He is delightful, filling the mouth with pleasant aromas of blackcurrant and mint chocolate.

We decided to blend it with the youth of the 2014 and after ageing in barrels a few months, it was ready to be bottled.

We will be selling it when the Bouzy Rouge 2012 is off. The 2012 has no reason to be jealous of his little brother.

We will now go for a few days of highly-expected holidays and when we are back, by mid-august, we will start the monitoring of the grape maturation for the harvest.

 

 

En sève et en pression, ça monte

On peut considérer que la checklist est OK : le tirage s’est très bien passé ! Toutes les bouteilles sont en cave, et la pression monte. La prise de mousse se fait, c’est la magie du Champagne qui opère !

Aux vignes, les feuilles ont poussé vite, on commence à ébourgeonner. Là, c’est la sève qui monte ; ça pousse à vue d’œil.

champagne plener

Cette année, on fait dans la joaillerie avec des capsules « bleu SAPHIR ».

 

vigne bouzy

Les Chardonnays de la Pierre Aigue

*****

Pressure and sap, getting higher

Our Checklist is completed : the bottling went very well and all the bottles are settled down in the cellar, under pressure ! The « prise de mousse » is taking place, the magic of the Champagne bubbles is happening !

In the vineyard, leaves bursted out quickly and we started disbudding. The sap is rising up, leaves are bigger each day.

Older posts